712 929 $ pour que 105 jeunes décrochent un premier emploi

16 août 2016



Au cours des trois prochaines années, 105 jeunes de Shawinigan vivant un obstacle à l'emploi pourront décrocher un premier boulot stable grâce à un financement de 712 929$ accordé par le gouvernement canadien. Cette source de revenus permet une perspective à plus long terme pour le programme Connexion compétences du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan.

C'est le député de Saint-Maurice-Champlain et secrétaire parlementaire du ministre des Finances qui a fait l'annonce de ce financement le lundi 15 août, au nom de la ministre de l'Emploi, du Développement de la main d'œuvre et du Travail, MaryAnn Mihychuck.
Le montant est accordé dans le cadre de la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement du Canada, qui vise à surmonter les obstacles à l'emploi des jeunes, tout en développant des compétences.

La somme permettra au Carrefour Jeunesse-emploi de Shawinigan de guider 105 jeunes âgés entre 15 et 30 ans dans leurs démarches. Le programme Connexion compétences jumelle des employeurs et de la main d'œuvre, tout en fournissant un encadrement, en plus de payer 50% du salaire de l'employé pour les six premiers mois.

L'an passé, 70% des jeunes shawiniganais ont été embauchés par l'entreprise au terme des six mois de stage. La majorité des participants au programme n'ont pas de diplôme d'études professionnelles et présentent un obstacle à l'emploi, que ce soit un problème de santé mentale, un trouble d'apprentissage ou une faible scolarité, par exemple.

«J'ai eu plusieurs emplois avant. J'ai fait le programme Eldorado (voyage humanitaire), j'ai tenté un retour à l'école après et ça n'a pas vraiment fonctionné», explique Jason Lamothe, ancien participant, qui a décroché un emploi grâce au programme il a maintenant un an. «Ça m'a beaucoup aidé. Je suis souvent allé porter des curriculums vitae par moi-même, mais je n'avais pas vraiment de réponse.»

Pour les employeurs, le programme est aussi attrayant, notamment pour accéder à un nouveau bassin de main d'œuvre et pour former de nouveaux employés, à moitié prix, qui bénéficient en plus d'un encadrement.

«C'est la première fois que le programme est renouvelé pour trois ans. Avant, c'était pour de courtes périodes, avec des pauses. Ça assure une fidélisation des employeurs», se réjouit Pascale Fraser, directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan.